Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 21:54

ça fait bien longtemps que j'ai pas écris ici hein les gens.... Bah pour une fois c'est pas par flemme, c'est parce que j'avais plus rien à y écrire.... il s'est passé des choses qui font que la fin de mon séjour, j'ai TOUT sauf envie de le raconter tant certains souvenirs me donnent la gerbe... Une fin de séjour qui s'est composée de fête, d'amis, de rires, de Masaya et de Daisuke. Et ce dernier a pris une place qui maintenant est assimilée à trop de choses qui me filent la nausée pour avoir envie d'en parler.

 

Déjà parce que c'est un connard, qu'il agit avec les filles comme le dernier des enfoirés. Et ensuite parce qu'il a été au centre de la plus grosse des trahisons  dont j'ai jamais été la victime. A savoir comment des gens qu'on aime depuis des années sont de sales enflures... Et que en plus ça nous surprend pas tant que ça, mais à vouloir se voiler la face et prendre le chemin le plus simple - parce que virer quelqu'un de sa vie entraîne plein de discours larmoyants basés sur des "tu te souviens"- on se fout dans ce genre de merdes dégueulasses. Parce que moi aussi j'ai toujours su que cette personne était capable des pires choses pour satisfaire son égo, mais je me disais "oui mais bon". Oui mais bon quoi ? Oui on avait des souvenirs funs, mais surtout entrecoupés de souvenirs qui m'ont toujours laissée perplexe... Mais les gens ont le droit d'avoir des défauts alors tant que ça nous frape pas en pleine gueule on laisse passer même si ça s'entasse quelque part et ça se coince dans le nerfs....

 

J'ai découvert plusieurs choses à travers ça : à quel point on ne peut faire confiance à personne, à quel point les gens préfèreront vous arracher le coeur que piquer un peu le leur, à quel point les gens ont tellement peur d'être seuls qu'ils préfèrent s'encombrer d'une amitié pourrie jusqu'à la moëlle que se disputer avec quelqu'un, et à quel point on est seuls au monde jusqu'à notre mort.

Les gens refusent de voir qu'une personne qu'ils affectionnent pas mal a en fait autant de sens moral qu'une huître congelée. Couper contact avec une personne détestable, c'est être une hystérique qui exagère tout, parce que "oui mais bon", et "oui mais c'est dommage" et "rhoo mais quand même". On se tord de douleur et de haine mais à part ça c'est dommage de jeter par la fenêtre ce qui vous fait mal comme ça. Bah oui, mais non. On me traîte même pas d'hystérique, ça serait pas correct, on me dit rien. Et c'est terrible, rien. Où alors on dis "ah oui ohlala ma pauvre" mais par derrière c'est autre chose.

J'ai toujours préféré être seule que mal accompagnée, mais je pensais pas que je serais seule à ce point.

 

Parce qu'on m'a dit à plusieurs reprise que "de toute façon faut pas faire confiance aux gens". Sauf que pour moi l'amitié et la confiance, c'est pareil. Sans confiance il n'y a ni amitié ni amour. Donc c'est dans ce contexte que j'évolue à l'heure actuelle à savoir : ai-je des amis ?

Et sinon putain à quoi ça sert.

 

Pour le savoir on va quand même dire que la vie continue. Dans l'insomnie, les douleurs abdominales et les crises d'angoisses nocturnes mais ça continue. Et ce blog aussi puisque je pars au Japon dans une semaine, pour seulement 3 semaines cette fois. Déjà parce que j'avais besoin de changer d'air (et que j'ai pensé que l'air radioactif était de bon aloi), parce que mes amis me manque, courrir après les hommes aussi, les gyudon surtout, qu'il faut ABSOLUMENT que j'aille au Kansai, et que pour mon projet de vie futur - à savoir avoir un visa de coiffeuse au Japon -, ça nécessitait un peu de repérage, de démarchage et de renseignements.Où sinon me trouver un fiancé, pour le visa c'est chouette aussi.

Donc selon les heures je saute pas spécialement de joie, parce que je suis rentrée dans une telle aire d'angoisse que c'est limite si je flipe pas quand je parle à quelqu'un, au cas où il trouverait un truc méchant à me balancer. Donc se faire un voyage à l'arrache prévu 1 mois à l'avance ça me rend légèrement malade mais on va faire avec parce que justement LA VIE CONTINUE. Reste plus qu'à se souvenir pourquoi on vivait avant de se demander si ça valait le coup, et c'est parti. Puis d'un autre côté bien sûr, j'en crève d'envie parce que ça fait 1 an que je suis complètement perdue et que j'ai l'impression que là bas peut-être ça ira mieux.

Rien n'est moins sûr pourtant vu que je suis retournée en France en me disant "chouette je vais revoir mes amis de toujours et goodbye la solitude !". Sauf que si certes j'ai des amis ici ils ont trouvé entre temps presque tous dans leur vie un homme où une femme qui prend beaucoup trop de place pour combler mon besoin d'affection... D'autant plus si on prend en compte ces évènements récents qui me font me demander si l'amitié c'était vraiment ce que je pensais et chérissais à la base.

 

Donc voilà j'aurais bientôt de nouvelles choses à vous conter sur le pays du soleil levant. Je sais pas encore si j'aurais l'occasion (j'ai l'intention de jouer au bernard l'hermite chez les gens donc c'est pas forcément pour squatter leur connexion internet pendant 300 ans) et le courage d'écrire au fur et à mesure, où si je vous pondrais un pavé en revenant. Si vous n'avez aucune nouvelle c'est qu'elles sont soit merveilleuses (type j'ai rencontré Tatsurô il m'a demandé en mariage et, hypnotisé par ma voix me propose une carrière de rockstar et que, overbookée par le secret et le succès je n'aurais plus le temps et le droit de vous conter ma vie extraordinaire jusqu'à ce qu'on y dédie un film d'ici 2050) , soit catastrophiques (type t'as pas d'avenir t'as pas d'amis et les hommes te voient tous comme un vagin doublé d'une génitrice potentielle et j'ai trop honte pour vous le raconter) -> Remarquez LEQUEL est le plus probable XD (rho c'est bon je déconne)

 

Donc comme vous pouvez le constater je suis à l'heure actuelle aussi joyeuse et bout-en-train que les bigornaux de la baie de Fukushima doivent l'être actuellement (et allez savoir peut-être que la radioactivité ça shoote) et j'arrive encore à débiter des conneries, heureusement pour vous.

 

Ah aussi à la rentrée là je vais me mettre en collocation avec une récente amie japonaise alors j'espère bien que je vais devenir trop douée sa mère en japonais et que ça sera une expérience enrichissante.

 

Et désolée à ceux qui penseront que j'abuse et tout, c'est pas des reproches ciblés mais un problème que j'ai avec la vie en général qui fait que je doute de tout et que tout me fait peur et que en ce moment je suis plus proche de Droopy que de Winny l'ourson. Voilà.

 

゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。 ★゚・:,。゚

 

Il faut rajouter de la vie aux années, et non des années à la vie.

 

Proverbe chinois.

Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie.


Source : sélection - citation

Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie.


Source : sélection - citation

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BORÉACTU 30/07/2012 12:52


Oui je crois que vous le mentionnez dans le dernier article, que vous n'êtes plus au japon, En espérant que tout marche bien pour vous. N'hésitez pas à écrire un nouvel arcticle! Sinon
personnellement je ne suis jamais allé là-bas, ça fait environ 10ans que je porte un interêt pour le Japon notamment à l'art japonais. Alors merci encore d'avoir partagé votre expérience, tout le
monde n'a pas le temps de faire ça.


À bientôt!

BORÉACTU 30/07/2012 00:17


Bonjour, en me documentant sur le japon, pays que j'affectionne, je suis tombé par hasard sur votre blog. J'ai commencé à lire le 1er article puis j'ai lu d'une traite tous les articles.


Quelle experience!... bravo, vous dressez le portrait de la société Japonaise avec vérité et simplicité. L'homme Japonais est vraiment bien décrit. Votre franc-parler et votre caractère apporte
un côté très naturel dans l'écriture des articles, j'ai trouvé ça c'est très drôle. Je me suis laissez embarqué très facilement dans votre aventure. Un bon voyage! merci.


En ce qui concerne ce dernier article, je vous trouve pleine de force, de volonté et d'honnêteté. Restez comme vous êtes et foncez. Bravo et merci, bonne continuation et au plaisir de vous
relire.

Claire 30/07/2012 00:44



Oh voilà un joli commentaire qu'il est gentil en revenant du travail ! merci beaucoup =) ça me fait plaisir que des inconnus tombent sur mon blog et soit captivés, parce que que ça fasse marrer
la famille et les amis ok mais question objectivité c'est pas top. D'ailleurs ça me donne envie d'écrire un autre article pour donner des nouvelles, j'ai tendance à oublier que y'a aussi des gens
que je connais pas et qui sont donc pas au courant... je suis plus au Japon mais ça ne tardera pas.
Vous y avez déjà été ?
Au plaisir !



Mamy Thérèse 23/01/2012 10:29


Ma petie clarinette adorée,je viens aujourd'hui, grâce à Jean, de lire ton écrit de Juillet sur ton site. J'en suis émue aux larmes,je regrette de n'avoirpas plus insisté pour te prendre avec moi
à Jard en Juillet, avant ton départ au Japon, si je suis conciente de mon impuissance à te consoler, je regrette tout de même d'avoir ignoré ton désaroi  et de n'avoir rien tenté, bien que
je te savais profondément déçue, par une de tes amies que je connaissais bien, ou plutôt un peu.


J'admire ta force de caractère, malgré tout, et ta faculté de rebondir, avec...humour, malgré tout. Je veux croire qur 2012 sera l'année où tu pourras reprendre confiance dans la vie et être
aimée comme tu mérites de l'être, je voudrais t'entourer davantage, mais il faudrait que tu le veuilles aussi, car, je ne veux pas t'importuner, mais saches que je désire être toujours là
 quand tu as besoin de moi... et malheureusement je ne le vois pas toujours... avec toute mon affection et mille baisers de ta mamy qui t'aime.

誰か 15/08/2011 23:14



J'étais tombée sur ton blog il y a quelques temps, et ne voilà-t-il pas qu'il y a quelques heures, je me suis dit que je reviendrais y faire un tour -au cas où. Etrange coïncidence. J'espère que
ton séjour en Nipponie t'aura été bénéfique. On peut toujours trouver des aspects positifs et négatifs à toutes choses, n'est-ce pas... Cette expérience aura au moins eu le mérite pour toi de
tirer de belles leçons sur les êtres et la vie. Mon homme est nippon, mais un nippon "européanisé" me plais-je à dire- parce que bon, ça fait quand même longtemps qu'il vit ici. Et même s'il est
adorable... c'est déjà assez compliqué comme ça! ([aka "un japonais typique... だめだ"] ah et le dossier "couplerie" est juste... énorme! je me suis bien marrée). J'admire ton courage et ta
détermination. Très belle continuation à toi!



Virgin 18/07/2011 18:17



Très très bonne initiative de changer d'air (même radioactif), qui plus est quand c'est pour aller là où on se sent le mieux ; )


Les amis ça va, ça vient, et même s'il n'en reste qu'un, c'est la qualité qui compte, pas la quantité, right ?


Fais un bon voyage et tout le mal que je te souhaite c'est de t'éclater avec des gens cool, et trouver un peu de chair fraîche ; p


En tout cas j'adore ton blog, so keep goin' ^^


Ja mata !



Présentation

  • : Hakanai Ageha
  • Hakanai Ageha
  • : Journal de bord de mes voyages au Japon. J'y ai vécu à Tokyo de septembre 2009 à septembre 2010 et y suis à nouveau depuis avril 2013, à Osaka cette fois.
  • Contact

Recherche