Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 02:26

Bonsoiiiiiiiiiir

Bon bah comme j'ai reçu des commentaires gentils j'ai décidé de faire mon come back HAHAHAHA

Oui je marche à l'amour. Virtuel en plus.

 

Je vais vous calmer tout de suite, je ne suis pas au Japon *fuite de l'assistance*

Mais j'irais *retour de l'assistance*

 

Pour le moment je vends des sandwich en tablier et casquette Segafredo dans la gare de Nantes et c'est très bien. Mais du coup comme ça n'a l'air de n'avoir aucun rapport ça permet d'économiser *aaaah*

Pour une école à Osaka *oooooooh*

 

Donc voilà nouveau projet en cours : école de japonais à Osaka. Parce que j'ai découvert que les gens du sud bah ils sont vachement plus sympa que les Tokyoïtes de base alors j'ai décidé de tenter l'expérience. En plus à côté y'a Kobe et Kobe c'est une ville cool. Et comme ça non seulement je pourrais peut-être passer le JLPT (TOEIC japonais, oui parce que savoir causer c'est cool mais savoir écrire c'est mieux pour un exam, parce que je le lis pas trop mal mais c'est tout) mais en plus chercher un travail comme ça j'aurais un an pour fouiner ci et là ça me paraît pas mal. Maintenant que j'ai perdu 30000000 points en timidité et gagné +23783728 en confiance en moi j'arriverais peut être davantage à faire des démarches. Non parce que je vous campe le tableau : avant de partir au Japon passer un coup de téléphone me rendait malade pendant 3 semaines tellement j'osais pas... aller quelque part pour chercher du travail pareil. Depuis bon j'ai du trouver 2 stages et un travail entre temps, et au Japon j'ai du me forcer à passer en panique totale des coups de fils en japonais et anglais alors maintenant ça me paraît vachement simple.

 

Enfin bon on sous-estime toujours les débarquements en pays étranger même si on l'a établi comme étant son pays par notre choix... Bah l'été dernier ça a été moyen pour les démarches kemem.... j'ai passé des coups de fils et tout mais çan'a rien donné.. Aussi je suis plus vraiment sûre de vouloir faire de la coiffure donc ça n'aide pas, on repart à zéro.

 

Ah aussi je vous avais dit que j'allais être en colloc avec une japonaise ? Bah ça a duré 3 mois et c'était une folle finie, psychopathe, mythomane, capricieuse et j'en passe et des meilleurs, j'ai faillit la tuer et moi avec pour excès de poisse sociale. Oui je fais toujours des merveilles avec les gens, toute personne avec qui je décide de me lier trouve toujours un moyen pour abuser de ma gentillesse et se casser la bouche en coeur avec des choses que j'aime. J'adore <3

Enfin ça a eu un avantage si l'en est : ça m'a rendue haineuse. Bah oui, à force. Et avec des clients qui viennent se coller à mon stand en me demandant si j'ai des sandwich sans jeter le moindre coup d'oeil aux vitrines ça aide pas faut dire. Donc maintenant quand quelqu'un me pourrit le quotidien je lui parle plus, et ça a eu un effet incroyable : depuis la première fois depuis mes... chépa 8 ans ? Bah je dors. OUI. Je dors et je suis en forme. Bon je fais pas de crasses aux gens pour autant parce que je possède un trucs excessivement présent bien qu'absent chez 90% de la population qui s'apelle CONSCIENCE et même CULPABILITE donc frape moi et tu t'en prendras 2 fois plus. Sinon je serais toujours excessivement bonne poire mais au moins j'suis pas en tord. Et le Tortue.

 

Ah et j'ai pas raconté mon road trip au Japon de l'été dernier ! Pour une bonne raison : y'a rien à raconter. Non enfin j'exagère j'ai appris à passer un mois au Japon de façon bon marché en dormant dans des manga café et tout et j'ai visité des villes sympa et j'ai vu et revu des gens très bien mais je sais pas si j'en parlerais davantage... Non parce que je viens de relire mon blog et on voit bien que plus le temps passe moin j'en raconte faut dire que le moment ou on débarque en mode touriste et "KYAAAAAAAAAAAA UN GARS AVEC UN JEAN MOULANT LOOOOOVE" et le moment où on s'habitue au fait de croiser des gens vêtus en vache, qu'on traverse un passage piéton avec un mec couvert de plumes multicolores sans tiquer et qu'on se dit "merde je me suis habituée au n'importe quoi de ce pays". ça m'a vachement fait marrer de revoir comment je devenait folle au moindre gyaru-o (comprendre : mec au bushing défiant la gravité avec du maquillage et des fringues moulantes) qui haussait ses sourcils épilés alors que maintenant j'ai juste envie de les gifler. Faut dire que y'a eu Masaya pour me dégouter. Ah ça m'a fait rire aussi de relire ma rencontre avec ce fou furieux, et les premiers commentaires de Sonia (je vous conseille d'aller voir son blog dans mes liens c'est fort en chocolat niveau expériences en tout genre aussi). D'ailleurs j'ai toujours un contact fort irrégulier avec Masaya qui m'a quand même implicitement fait comprendre qu'il comptait m'épouser XD alors oui mais va falloir que je lui fasse savoir que je compte me trouver un vrai homme avec un cerveai sain quand même. Et pas quelqu'un qui refuse de me parler pendant 2 mois quand je lui dit que j'ai pris 3 kilo avant de revenir la bouche en coeur avec un "comment ça vaaaaaaaa tu me manque <3"

Oui mais non mec on peut plus y croire à ça. ça sera pas facile de rompre le cordon quand même parce que l'attirance mutuelle est vachement abusée et que il me fait atrocement rire dans sa folie plus ou moins douce. Je pourrais jamais l'aimer mais passer du temps dans le pays des merveilles de Masaya, ça j'aime beaucoup.

Ah et j'ai aussi des nouvelles de Yuki (en fait la magie facebook qui a touché le japon ces 2 dernieres années fait que je les ai tous en contact permanent). Il a ouvert nouvellement son restaurant perso à Harajuku et j'ai bien hâte d'y goûter ses spécialités !

 

Et ma foi c'est à peu près tout !

A plus dans le bus !

Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 21:54

ça fait bien longtemps que j'ai pas écris ici hein les gens.... Bah pour une fois c'est pas par flemme, c'est parce que j'avais plus rien à y écrire.... il s'est passé des choses qui font que la fin de mon séjour, j'ai TOUT sauf envie de le raconter tant certains souvenirs me donnent la gerbe... Une fin de séjour qui s'est composée de fête, d'amis, de rires, de Masaya et de Daisuke. Et ce dernier a pris une place qui maintenant est assimilée à trop de choses qui me filent la nausée pour avoir envie d'en parler.

 

Déjà parce que c'est un connard, qu'il agit avec les filles comme le dernier des enfoirés. Et ensuite parce qu'il a été au centre de la plus grosse des trahisons  dont j'ai jamais été la victime. A savoir comment des gens qu'on aime depuis des années sont de sales enflures... Et que en plus ça nous surprend pas tant que ça, mais à vouloir se voiler la face et prendre le chemin le plus simple - parce que virer quelqu'un de sa vie entraîne plein de discours larmoyants basés sur des "tu te souviens"- on se fout dans ce genre de merdes dégueulasses. Parce que moi aussi j'ai toujours su que cette personne était capable des pires choses pour satisfaire son égo, mais je me disais "oui mais bon". Oui mais bon quoi ? Oui on avait des souvenirs funs, mais surtout entrecoupés de souvenirs qui m'ont toujours laissée perplexe... Mais les gens ont le droit d'avoir des défauts alors tant que ça nous frape pas en pleine gueule on laisse passer même si ça s'entasse quelque part et ça se coince dans le nerfs....

 

J'ai découvert plusieurs choses à travers ça : à quel point on ne peut faire confiance à personne, à quel point les gens préfèreront vous arracher le coeur que piquer un peu le leur, à quel point les gens ont tellement peur d'être seuls qu'ils préfèrent s'encombrer d'une amitié pourrie jusqu'à la moëlle que se disputer avec quelqu'un, et à quel point on est seuls au monde jusqu'à notre mort.

Les gens refusent de voir qu'une personne qu'ils affectionnent pas mal a en fait autant de sens moral qu'une huître congelée. Couper contact avec une personne détestable, c'est être une hystérique qui exagère tout, parce que "oui mais bon", et "oui mais c'est dommage" et "rhoo mais quand même". On se tord de douleur et de haine mais à part ça c'est dommage de jeter par la fenêtre ce qui vous fait mal comme ça. Bah oui, mais non. On me traîte même pas d'hystérique, ça serait pas correct, on me dit rien. Et c'est terrible, rien. Où alors on dis "ah oui ohlala ma pauvre" mais par derrière c'est autre chose.

J'ai toujours préféré être seule que mal accompagnée, mais je pensais pas que je serais seule à ce point.

 

Parce qu'on m'a dit à plusieurs reprise que "de toute façon faut pas faire confiance aux gens". Sauf que pour moi l'amitié et la confiance, c'est pareil. Sans confiance il n'y a ni amitié ni amour. Donc c'est dans ce contexte que j'évolue à l'heure actuelle à savoir : ai-je des amis ?

Et sinon putain à quoi ça sert.

 

Pour le savoir on va quand même dire que la vie continue. Dans l'insomnie, les douleurs abdominales et les crises d'angoisses nocturnes mais ça continue. Et ce blog aussi puisque je pars au Japon dans une semaine, pour seulement 3 semaines cette fois. Déjà parce que j'avais besoin de changer d'air (et que j'ai pensé que l'air radioactif était de bon aloi), parce que mes amis me manque, courrir après les hommes aussi, les gyudon surtout, qu'il faut ABSOLUMENT que j'aille au Kansai, et que pour mon projet de vie futur - à savoir avoir un visa de coiffeuse au Japon -, ça nécessitait un peu de repérage, de démarchage et de renseignements.Où sinon me trouver un fiancé, pour le visa c'est chouette aussi.

Donc selon les heures je saute pas spécialement de joie, parce que je suis rentrée dans une telle aire d'angoisse que c'est limite si je flipe pas quand je parle à quelqu'un, au cas où il trouverait un truc méchant à me balancer. Donc se faire un voyage à l'arrache prévu 1 mois à l'avance ça me rend légèrement malade mais on va faire avec parce que justement LA VIE CONTINUE. Reste plus qu'à se souvenir pourquoi on vivait avant de se demander si ça valait le coup, et c'est parti. Puis d'un autre côté bien sûr, j'en crève d'envie parce que ça fait 1 an que je suis complètement perdue et que j'ai l'impression que là bas peut-être ça ira mieux.

Rien n'est moins sûr pourtant vu que je suis retournée en France en me disant "chouette je vais revoir mes amis de toujours et goodbye la solitude !". Sauf que si certes j'ai des amis ici ils ont trouvé entre temps presque tous dans leur vie un homme où une femme qui prend beaucoup trop de place pour combler mon besoin d'affection... D'autant plus si on prend en compte ces évènements récents qui me font me demander si l'amitié c'était vraiment ce que je pensais et chérissais à la base.

 

Donc voilà j'aurais bientôt de nouvelles choses à vous conter sur le pays du soleil levant. Je sais pas encore si j'aurais l'occasion (j'ai l'intention de jouer au bernard l'hermite chez les gens donc c'est pas forcément pour squatter leur connexion internet pendant 300 ans) et le courage d'écrire au fur et à mesure, où si je vous pondrais un pavé en revenant. Si vous n'avez aucune nouvelle c'est qu'elles sont soit merveilleuses (type j'ai rencontré Tatsurô il m'a demandé en mariage et, hypnotisé par ma voix me propose une carrière de rockstar et que, overbookée par le secret et le succès je n'aurais plus le temps et le droit de vous conter ma vie extraordinaire jusqu'à ce qu'on y dédie un film d'ici 2050) , soit catastrophiques (type t'as pas d'avenir t'as pas d'amis et les hommes te voient tous comme un vagin doublé d'une génitrice potentielle et j'ai trop honte pour vous le raconter) -> Remarquez LEQUEL est le plus probable XD (rho c'est bon je déconne)

 

Donc comme vous pouvez le constater je suis à l'heure actuelle aussi joyeuse et bout-en-train que les bigornaux de la baie de Fukushima doivent l'être actuellement (et allez savoir peut-être que la radioactivité ça shoote) et j'arrive encore à débiter des conneries, heureusement pour vous.

 

Ah aussi à la rentrée là je vais me mettre en collocation avec une récente amie japonaise alors j'espère bien que je vais devenir trop douée sa mère en japonais et que ça sera une expérience enrichissante.

 

Et désolée à ceux qui penseront que j'abuse et tout, c'est pas des reproches ciblés mais un problème que j'ai avec la vie en général qui fait que je doute de tout et que tout me fait peur et que en ce moment je suis plus proche de Droopy que de Winny l'ourson. Voilà.

 

゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。 ★゚・:,。゚

 

Il faut rajouter de la vie aux années, et non des années à la vie.

 

Proverbe chinois.

Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie.


Source : sélection - citation

Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie.


Source : sélection - citation

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 15:21

Bonne nouvelles mes amis : je suis en vacaaances ! 1 semaine de vacances dans l'année ça se fête et je me sens vâchement moins fatiguée. Et comme quoi ça sert de me mettre des commentaires, recevant un commentaire j'ai eu l'idée de relire un peu mon blog pour ressasser mes souvenirs parce que je suis particulièrement nostalgique, en l'envie de le continuer un peu.

Donc le temps de me décider sur quelle idée d'article j'allais me fixer puis voilà : j'ai décidé de parler des hommes qui ont marqué mon séjour. Vous aurez peut-être remarqué mon déséquilibre sentimental mais je fais parti des gens qui vivent pas du tout pour avoir un mari et des gosses. Vous auriez aussi peut-être cru que si vu que je cause souvent de "homme de ma vie" "marrions nous" ect. mais en fait c'est dans mes délires total et mon besoin d'exagération perpétuel. Et aussi certains pensent que je suis une grosse blasée qui aime pas les couples parce qu'elle a pas de copain. C'pas vrai non plus.

Mais je suis indépendante, si je dois avoir un mec ça sera pas celui qui me promettra la lune et l'amour jusqu'à la mort. J'ai besoin de quelqu'un comme moi qui aime les imprévus et le moment présent. J'ai une peur monstre de l'ennui et des futurs tout tracés et aussi d'avoir une seule personne à mes côtés. J'ai besoin d'être aimée of course mais je préfère être entourée au quotidien par des amis en qui je peux avoir confiance qu'un mec pour qui je vivrais et qui vivra que pour moi.

Du coup si j'ai l'air blasée c'est parce que justement la plupart des gens vivent dans le but de l'amour de leur vie et même quand c'est pas le cas disparaissent plutôt vite dès que leur chéri passe par là et pour les célibataires endurcies comme moi c'est lourd parce que j'ai besoin d'amis quand même XD

 

Vous aurez peut-être aussi compris que seuls les asiatiques me font un minimum d'effet. C'est pas un effet de mode hein ça a toujours été plus ou moins comme ça, j'ai pu trouver des européens agréables à regarder mais ça m'a jamais émoustillés sauf quand ils chantent particulièrement bien XD du coup ma vie sentimentale est réduite à néant en France mais par contre au Japon je passe mon temps à me retourner sur le passage des hommes et même sans vouloir passer ma vie à leur côté ça rent la vie un chouilla plus pétillante. J'ai du avoir l'air dêtre un vrai coeur d'artichaud mais en fait des mecs qui m'ont vraiment marquée sentimentalement y'en a eu 3, et 2 que j'ai vraiment aimés (vous allez vous dire "c'est déjà pas mal" mais croyez moi que ça faisait loooooooongtemps et surtout qu'il s'est passé tellement de truc que ça faisait comme si j'avais vécu 2 fois ma vie en 1 an XD) .

 

Donc premier homme de ma vie même si vous avez du croire que Tetsu en faisait parti bah NON c'est Yuki ! Il était où hein, le Youki ? Non je déconne, sortez vous tout de suite cette chanson de la tête, ce prénom est bien trop joli pour être ainsi malmené XD

Bon j'ai déjà pas mal parlé de lui au final, il sort un peu de mon style de mec habituel mais quand j'ai su qu'il avait eu un groupe de punk en fait je me suis dit que j'avais bien flairé et qu'il s'en rapprochait plus que je ne le pensait XD et d'autant plus quand j'ai vu à quel point il pouvait craquer son slip (qu'il a très laid d'ailleurs).

A ce propos c'est débile comme réflexion mais vu le personnage que je suis je me suis dit que ça serait cool de ramener ce type là à ma famille, il fait sérieux, 'fin il l'est pour de vrai d'une certaine façon mais pas comme on pourrait croire, il est ambitieux, il est beau mec selon les critères de la plupart des gens - parce qu'être beau selon moi voilà - il parle français, il aime son taff, mais il est drôle, gentil (enfin d'apparence XD) toussa. Bref je trouvais ça satisfaisant vu que je risque de ramener un punk japonais tatoué syphonné du bocal à mes parents et que je sens qu'ils vont adorer XD

Donc voilà il présente bien Yuki.

Et vous avais-je dis que quand je l'ai vu je lui donnais 22 ans mais que en fait 27 ? bah voilà XD donc concrètement on s'en fou mais ça m'a choquée sur le coup. Donc sa détermination à ne pas avoir de vie à un but : il veut ouvrir son propre izakaya et se laisse donc 3 ans pour économiser et peaufiner sa technique, après une fois qu'il sera le boss il pourra se sentir plus libre.

'fin bon concrètement il avait une copine et il s'est jamais rien passé mais ce fut étrange quand même...

Mais je l'aimais calmement sans crises de nerfs sans envies de pleurer même si on se voyait jamais et qu'il était pas un accro du portable, bref je sens qu'il m'aurait calmée dans mon besoin continu d'avoir une vie sentimentale bordélique mais je sais pas si c'est une bonne chose XD

 

Le deuxième bah vous le connaissez c'est Masaya. Mais franchement va falloir que j'écrive un livre sur lui parce que voilà, y'a trop à dire. Il est à la foi très japonais et pas du tout. Ce mec là concrètement c'est un connard qui vit que pour lui-même, l'argent et sublimer sa beauté, qui pense que y'a que ça qui compte et que le bonheur c'est l'argent, que ça apporte tout. Il respecte pas les autres, il est malpoli, matcho et s'intéresse pas au reste du monde et même au reste des gens. Il crache sur ses parents et rêve de se refaire le visage, changer de nom et être pété de thune.

Magnifique tableau n'est-ce pas ?

Mais le problème c'est que ça ça fonctionnerait si il avait pas le moindre sentiment, p'têtre qu'il aimerait bien d'ailleurs.

Mais Masaya pleure devant les films, aime se peletonner dans mes bras quand il a fait un cauchemard, et crève de besoin d'affection, et a fini par être sensible au fait que je suis pas suffisemment conne pour lui filer mon fric, mais que si il a besoin de pleurer dans les bras de quelqu'un je suis là. Donc  malgré ses moultes crises de gamineries où il s'en allait en claquant la porte il s'est trouvé qu'il revenait toujours sans que j'ai besoin d'aller le chercher.

On a jamais eu rien à voir si ce n'est que l'attirance physique. Mais ça a finit par fonctionner.

 

Faut savoir que Masaya est le mec désillusioné par excellence, il a été host et contrairement à la plupart des japonais il connait donc très bien les femmes, il sait à quel point les japonaises ne jurent que par l'argent et vivent dans un monde parallèle où elles font semblant de croire aux mensonges et mentent tout autant mais sont incapable de s'impliquer suffisemment dans la vie de quelqu'un et de laisser quelqu'un s'immiscer dans leur vie. Bah du coup c'était un Masaya blasé qu'a essayé de m'embobiner avec des jolies phrases mais non, moi je dis pas "je t'aime" pour avoir l'impression d'être dans un conte de fée. Par contre quand il a quelque chose de vrai à me dire oui je veux bien l'écouter. Et non je me maquillerais pas pour être à son goût. Donc j'ai pas changé mais c'est lui qu'a fini par me balancer que la beauté servait à rien, et mieux je parlais japonais plus on s'entendait et ça se passait pas trop mal.

 

Donc ça paraît bizarre mais au moins je me suis pas ennuyée avec lui, notre relation ressemblait à rien. Un coup "PUTAIN TU FAIS CHIER T'ES PAS DROLE !", un coup "Ahhhhhh ma chérie y'a que toi qu'est là pour moi~" ou des fois on s'insultait et on s'agressait mais en fait on déconnait , ou des fois "MAIS PUTAIN TU PARLES MAL JAPONAIS LES FILLES PARLENT PAS COMME CA !" "CREVE !"

"PUISQUE C'EST COMME CA J'ME CASSE !"

*j'lui choppe la cheville*

"miaaaaaaaaa~" *vient se peletonner contre moi*

"hey hey, on va au Seiyu (super marché) ? Seiyuu say meee~ say it together~" (au moins on a le même humour xD)

 

On aimait pas DU TOUT la même musique non plus, j'aime le rock, il aime le r'n'b et la pop la plus commerciale possible, mais on est tombé d'accord sur Linkin park et quelques chanson de MUCC, du coup

*met linkin park* "ah oui c'est vrai t'aime bien ça !" *change*

Mais une fois il m'a emmené voir ses amis qui ont un groupe de punk et il a été traumatisé par la violence.

 

Enfin bon, à part quelque fois où j'étais déprimée et où il a pas aidé, tant que je gardais le moral il me faisait surtout rire dans sa connerie comme dans sa gentillesse. Ah y'a eu aussi la fois où il a essayé d'arrêter de boire et où il est venu  chez moi pour chercher du soutient en plein sevrage et je l'ai chouchouté pour atténuer la douleur et il m'a sortie "tu es ma déesse, ma sauveuse .... mais juste aujourd'hui parce que demain peut-être je te traiterais encore de grosse moche parce que je suis un gros schyzo" "Je sais"

 

Ah y'a aussi eu la fois où on s'était pas revus parce qu'il avait disparut depuis 2 mois et la première chose qu'il m'a dit en me voyant c'est "T'as pas un peu grossi ?".... bonjour ? ça fait longtemps ? XD aaah je l'adore !

Je sais pas si vous avez compris pourquoi mais je l'adore XD

 

 

Le 3ème bah c'est Daisuke... et j'ai pas envie d'en parler =D et je n'en parlerais jamais, la raison dans le prochain article.

 

  ゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。 ★゚・:,。゚

 

聞くは一時の恥、聞かぬは末代の恥

Demander est une honte d'un instant, ne pas demander est une honte éternelle

 

(Proverbe japonais)

Repost 0
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 18:21

HAHAHAHAHAHA je suis trop une vaste bouse vu que ça fait environ 3 siècles que j'ai pas écrit mon blog, je signale que ça fait quand même 1 mois et demi que je suis rentrée en France quand même XD *auto-flagellation*

 

Mais n'empêche que pour la trace je me sens le devoir de vous raconter la suite des évènements. Pas dit que je fasse ça dans l'heure non plus hein. En fait les 3 derniers mois au Japon furent les plus violents, il s'est passé pas mal de choses et au final y'en avait trop à raconter et j'avais moins de temps à moi et en plus j'ai des petits soucis de concentration/imagination du coup je plante total. Puis là j'ai recommencé des études complètement différentes, je suis en école de coiffure pour retourner bosser au Japon après blabla etc. du coup le peu de temps que j'ai je suis amorphe et fatiguée et absolument pas motivée. Mais un jour je finirais mes épopées sisi !

 

 

Donc voilà où j'en étais :

 

En Juin je commençais à avoir un bon groupe d'amis, Masaya faisait son come back après 2 mois à m'ignorer, je gardais contact avec mes anciens collègues et je faisais des petits tournages.

 

Bah suite à ça plus trop de tournages, calme plat, tout les rappels que j'ai eu étaient fin Juillet, j'en ai obtenu 1 mais le soucis avec ce genre de petit job c'est que c'est payé 1 mois après le tournage du coup partant fin Aout j'avais pas envie de louper le salaire donc suite à ça j'ai tout refusé.

 

Je me suis mise à sortir absolument tout les week end avec mes amis, grosses chouilles coûteuses mais vue que c'était mes seules vraies occupations elles le vallaient bien. Mon japonais a pu progressé de façon significative, et j'ai atteint le but de mon voyage qui était de créer de vrais liens avec les gens. Même si c'était déjà un peu le cas avec mes anciens collègues autant dire que leur disponibilité était nulle, et que Masaya est quand même fou à lié.

 

Masaya justement, bah il est revenu chouiner à ma porte donc, il s'est remis en mode mec malheureux qui a besoin de moi machin machin. Enfin bon il est bien tristounet ce garçon outre sa connerie, ça reste un mec qui se sait pourri jusqu'à la moëlle et complètement alcoolique. En plus il a fini par déménager début Juillet pour une autre guesthouse pas trop loin.

Après quoi il a re-disparut, et impossible de le contacter vu que en lui envoyant des mails je recevais des mails de notification comme quoi c'était pas parvenu etc. super.

 

Question collègues j'ai revu Yuki en Juillet, quelle tristesse ! J'y allais principalement pour retenter ma chance, il faisait DJ dans un petit club, j'avais fort peur de me faire chier mais tant pis je voulais le revoir. Bah ce fut génial, ses amis arrivent, j'entend la conversation "AAAAAAAAH vous vivez déjà enseeeemble ?"... cool, première demi-heure j'apprends qu'il s'est installé avec sa copine et que je suis venue pour rien mais que y'a déjà plus de métro, filez moi une corde XD

Ce fut presque sympa au final, ses amis étaient chouette mais ils sont partis tôt en taxi. Moi non merci je paye pas ce prix XD donc bon moyen...

 

C'était un peu avant ça que je commençais à me dire que je serais pas mécontente de rentrer en France, trop de stress, besoin de remettre les pendules à l'heure avec moi-même. Marre du fric qui part tout seul, des heures de solitudes et de me sentir paumée.

Mais voilà y'a Sonia, Daisuke, Kaoru, Kazu, Yamada, Atsushi, David, Alessio, Mike, Kouhei, Mayu, Tomoko et ça fait déjà du bon monde. International, illarant, sociable, chaleureux. ça fait un bien fou, des gens qui vous font des câlins quoi !!

 

Donc on s'attache, on s'habitue, et quand on aime le pays et les gens, et que la fin commence à approcher... ça fait mal... Puis on s'attache et on s'amourache, un peu trop, beaucoup trop et là là ça fait méga mal...

Yuki voilà je le voyais déjà jamais et je le connaissais trop superficiellement mais là y'a en plus l'habitude d'y être tout le temps coller, d'avoir des mails tout les jours et là ça deviens plus dangereux...

 

Allez pas à l'étranger c'est du masochisme .

 

 

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 12:59

Oulalah mes amis que je suis flemmarde, vous avez le droit de me lyncher pour le coup XD

Pourtant j'ai plein de trucs à raconter, tellement que plus la liste s'allonge plus j'ai la flemme, quel malheur n'est-ce pas ?


Enfin tout à commencé par "la semaine de la victoire", un dimanche soir qui a finit a 7h du mat bicoz on a été en boîte, et un lundi qui a commencé 2h plus tard quand je me suis levée pour aller.........


... Au barbecue printanier de mon ancien restau, où mon cher Yuki a eu l'adorabilité de m'inviter ! Et c'était bieeeeeeen de revoir tout le monde =D il y avait aussi la femme de Imada-san et son bébé, et la femme du chef, et sa soeur, et le mari de sa soeur XD oui on s'en fout. A part que le bébé de Imada-san il est chouuu *0* et qu'il en est gaga.


Yoshii-san est toujours aussi jeté, Oo-san toujours aussi mongol, Tetsu il est célibataire et Yuki c'est Kiki

Sakae-san a quant à lui démissioné et a été remplacé par Kanta, jeune garçon pas majeur et tout choupinet. Et j'ai été aussi remplacée par un français quarantenaire très sympa mais que j'ai zappé son nom.

Enfin voilà c'était très sympa mais ça s'est terminé assez tôt vers 15h, Yuki qui avait été plein d'attention envers moi, m'a demandé ce que je faisais, j'ai dit je rentrais, ce qui chez moi veut dire "rien" mais il a pas compris comme ça donc il a laissé comme ça. Mais moi dans le train je lui ai renvoyé un mail pour savoir ce qu'il faisait, réponse : "shopping à Shibuya, tu viens ?"


UN PEU MON NEVEU QUE J'VIENS !

 

Du coup on a été boire un coup tout les deux on a fortement discuté... Eh bah saviez vous qu'en fait il comprenait très bien le français parce qu'il y avait vécu 2 ans et qu'il espionnait mes conversation avec le chef depuis le début que je l'ignorais complètement ?? Eh bah MOI NON PLUS ! Petit saligaud ! Je l'aime

Ah puis aussi il m'a invitée à faire soirée DVD chez lui ! MAIS PUTAIN !! *0*

 

Sauf que nan bicoz moi j'avais un tournage à 4h du mat le lendemain et que j'allais devoir me lever à 2h30 du mat, déjà que j'avais dormi 2h la nuit précédente... je fut forcée de refuser... Et depuis il doit être en mode flipé de "elle a donné une excuse pourri pour me rejeter" parce qu'il est vachement moins entreprenant depuis.

 

J'EN AI MARRE DE CES JAUNES !

 

Rencontre de deux français très sympa à savoir Marion et Julien. Bon Julien je connaissais déjà de part un tournage d'avant où on faisait les infirmiers avec du sang sur les mains. Cette fois-ci on s'est retrouvés en mode "toursite des jeux olympiques en 1964" bah c'est trop magnifique :

 

olympic60s-copie-1.jpgolympic60s--2-.jpg

J'ai pris 40 ans bonjour !

Avouez que j'ai trop la classe. Ca me vaut une ressemblance de ouf avec ma grand-mère paternelle : Mamino je te salue XD

 

Tous parés avec nos brushings et tenues d'une autre époque on s'est donc sentis obligés de parler avec un ton huppé et des manières bourgeoises qui nous a valut plusieurs fou-rires, dont un face caméra, mais personne nous en a tenu rigueur XD

Payés 100 euros pour faire les golios toute la matinée, franchement c'est génial XD

En plus il y avait.... Une star ! Enfin au Japon, vous attendez pas à faire "HAAAAAAAAAN BRAD PITT" non quoi XD la personnalité c'était Ikuta Tôma, connu pour son rôle de Nakatsu dans "Hanakimi" ça parlera sûrement à certains lecteurs mais pas tous. Bah autant Nakatsu à l'air trop cool, autant lui beaucoup moins, il se contente de tirer la gueule dans son coin.

Y'avait aussi Masakazu Tamura, un vieil acteur très connu au Japon mais moi connait pas.

 

J'ai fait quelques tournages du genre, ça permet de renflouer les caisses en vue de cet été où je compte voyager un peu. Celui-là était de loin le plus drôle.

 

La suite de la semaine de la victoire c'était le Vendredi. Sonia avait rendez-vous avec un gars rencontré sur mixi (le facebook japonais) sauf qu'au dernier moment, il a trouvé que ça serait trop de pression de se retrouver seul à seul, alors il a invité un pote (Kyôhei) et Sonia m'a invitée moi XD

Excellente surprise, le monsieur (Yuzuru de son prénom) avait réservé au Lock Up, plus connu sous le nom du "Restaurant Prison". Comme l'indique son nom dans ce restau on est en prison =D j'en avait déjà beaucoup entendu parlé mais jamais été, il y en a un autre qui s'appelle l'Alcatraz aussi, c'est la même chose a peu près si j'ai bien compris.

Donc au Lock Up il y a d'abord un long couloir jusqu'à l'entrée, une espèce de grotte flippante avec des objets et un espèce de prisonnier dans une cellule désafectée qui se met à bouger de manière inopinée.

Ensuite on arrive devant 2 portes, Yuzuru ouvre une porte qui donne en fait sur un placard avec une momie dedans "ah non c'est pas par là" puis celle d'en face qui mène au restaurant. Nous sommes acceuillie par une japonaise aux jambes infinies mise en valeur par un costume de fliquette en mini-jupe. Elle nous fait patienter un moment puis une autre tout aussi mannequin que la précédente. Elle menote Yuzuru et Sonia et nous emmène a notre cellule éclairée par une petite lampe orangée, ambiance glauque bonsoir XD

 

Le menu propose pas mal de curiosité niveau boisson, dans le genre savant fou c'était sympa. La boisson bleue avec un oeil qui flotte, ou l'assortiement de tubes a essaie, le coca qui fume dans un bécher etc.

Sonia et moi avons opté pour le truc multicolore avec de la barbe à papa dedans, Yuzuru pour le coca qui fume et Kyohei pour le truc avec l'oeil XD ça nous a été servit par un charmant garçon vêtu en prisonnier.

Voilà donc la boisson qui doit vous perturber autant que moi :

 

oeil

 

Miammm ! En plus le serveur a accompagné ça par des petites goutes bleues sur l'oeil en disant "dites moi stop" "euh c'est quoi ?" "des gouttes pour les yeux =D"

 

MERCI XD ça devait être du curaçao XD en tout ça ça a l'air bon si on tient pas compte de l'oeil =D je sais pas en quelle matière il est mais ça a l'air mangeable bien que Kyohei s'est contenté de le massacrer au fond du verre.

 

La nourriture était fort goutûe aussi.

Après quelques temps passés à manger et boire, alors qu'on était en plein jeu a boire, voilà que ls lumières s'éteignent, une alarme s'enclanche et une voix robotique retentie. Sonia se met en plein flip et voilà que des psychopathes tel entre autres Jason, passent dans les couloirs, tentant de nous accrocher par les fenêtres ou rentrant en trombe dans nos cellules pour sauter sur Sonia qui avait tellement peur que ça leur donnait envie d'aller la faire chier. Ca a duré quelques temps puis les fliquettes leur on tiré dessus puis ils sont rentrés XD

Sont fous ces japonais.

Enfin voilà très bonne soirée.

 

J'arrive à mon stade flemme alors je vais résumer la suite :

 

On a été à l'improviste dans un petit club rock, parce que marre des boîtes techno sa mère avec des petits kékés narcissiques et superficiels. Bah du coup 2 étrangères dans un truc ou tout l'monde connait, ça fait son effet. Alors on a rencontré entre autre Kaoru et Daisuke parmit tout les gens qui sont venus nous aborder, et ils nous en invités dans un izakaya et on a finit la nuit au karaoke ! Youhouuu !

 

Ledit Daisuke nous a invitées par la suite plusieurs fois, il habite à côté de chez moi en plus, lui et ses amis c'est une bande d'artistes qui aiment les étrangers et voyager, donc un peu différent des japonais, ça fait du bien une vraie bande de pote, pas de ceux qui disent "han trop bien cette soirée on se rappelle" et on a plus jamais de nouvelles XD

 

On a aussi fait la soirée étudiante avec 300 gens et 2 étrangères (nous =D) ou comment affronter le succès XDD

 

Tomo en fait ça fait belle lurette que j'ai plus de nouvelles et enterré l'affaire, tant pis pour sa belle gueule. En revanche Masaya m'a fait son mea culpa l'autre jour à 3h du matin, après 2 mois qu'il me faisait la gueule "haaan désolé pardonne moi j'veux qu'n se réconciliiiiiiiiiie T_T"

 

Du coup comme de juste c'est reparti exactement comme 2 mois aurapavant avec le Masaya qui squatte presque tout les soirs =D sacré chat.

 

゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。 ★゚・:,。゚・:,。☆


 

あぁ意味の無い嘘に染まりきった都会で Aah, dans cette grande ville souillée de mensonges insensés
罪なき命は捨て置かれ 冷酷な道化師が笑う Les vies innocentes sont laissées pour compte, et le clown sans pitié en rit
果てなき欲望が支配した殺し合う為の正当化 Les envies sans fin nous ont contrôlés, pour justifier le fait de s’entretuer
ゴミに群がるカラス達は全部知ってるような顔で笑う Les corbeaux qui s’agglutinent sur les déchets sourient de leur visage qui semble tout savoir

 

(Akasen - MUCC, Miya)


 


 

 


Repost 0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 21:20

Img 1970

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Img 1976

Courage Naoki ! Même pour nous c'est pas facile...

 

Img 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Img 2033

 

Img 2035

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kamakura se trouve à moins d'une heure de Tokyo avec le "RER" local, c'est une des anciennes capitales du Japon.

Le reste dans les albums photos que vous trouverez à droite du blog un peu en dessous de la présentation.

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 18:39
Que de changement mes amis !!!

Les fleurs pointent leur nez aujourd'hui, avec le soleil qui nous a fait que de faux espoir depuis plusieurs semaines. Bientôt les rue seront pleines de fleurs roses et magnifiques~

(En tout cas les hormones des japonais fleurissent aussi XD)

Enfin bref, premier point déjà : il n'y aura probablement pas d'article directement sur Masaya.

Pourquoi ?

Pourquoi ?

Parce qu'on est plus ensemble XD
Monsieur à fait son coup final, sacré petit salopiaud.

Enfin pour donner le pourquoi du comment faut quand même que je vous explique le personnage :
Masaya, 50% du temps il me disait : tu es belle, je t'aime, tu es tellement gentille, y'a que toi qui peut me supporter, y'a que toi qui ne mens jamais, tu me manques, j'ai besoin de toi
mais les autres 50% du temps c'était : tu es chiante, tu sers à rien, tu sais rien faire, tu pige rien au Japonais alors qu'est-ce que tu fous là ? tu es grosse

Alors oui, spécimen rare. Je vous rassure : NON je n'ai pas réussi à tomber amoureuse d'un tel personnage, et NON je ne suis pas maso. De toute façon c'est simple : tout ce qu'il a pu me dire de méchant était faux, et j'en avais conscience alors ça me passait complètement au dessus, par contre quand il était mignon tout plein, moi faire des câlins j'adore ça alors... XD

Mais bon, en tout cas quand il a été me dire que c'était dramatique, qu'il allait finir à la rue blabla si je lui prêtait pas 40 000 yens (~350euros) la question s'est même pas posée : non coco, on est pas chez mémé.
Résultat : monsieur pique sa crise, me traîte de tout les maux du monde, s'en va en claquant la porte. Puis revient, me rend mes affaires, reprend les siennes et s'en va pour m'ignorer superbement le temps qui s'ensuivit.
Réaction de moi : *hausse les épaules et continue la lecture du blog de Tatsurô*

Après visiblement certes il déménage mais selon analyse on est à 99% de chances que ça ait été de gros mensonges et 100% de chance qu'il soit complètement jeté.

MAIS BON ! J'ai quand même pas laisser le temps trop couler, voilà qu'un peu plus de 2 semaines plus tard je rencontre en boîte un homme magnifique, échauffée par l'alcool je lui saute dessus et obtient CV, numéro de téléphone, lieu de résidence, mensurations, aveux de célibat, compliments, pédigree et promesse de rendez-vous prochain.

\(^0^)/

Quelques jours plus tard j'avais rendez-vous, bisous, promesse de mariage, nom des futurs et co-signage du bail...

Non en fait juste les deux premiers.

Heureusement.

Mais il s'appelle Tomonori et semble sympa 100% du temps (ou au moins 80% laissons lui ses sautes d'humeurs supposées), il est magnifique, il a une belle voiture, abuse du kami set (=coiffure rocambolesque), travaille trop et m'appelle un jour sur deux pour me faire part de sa douleur dans ce monde de brutes qui lui sucrent ses jours de repos.\(^0^)/

Welcome to Japan :D

Bon je vous ferais donc un petit article sur la gente masculine et le couple au Japon un jour mais j'attendrais d'avoir un peu plus fait connaissance avec mon nouveau chéri pour avoir plus de matière !

゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,

- Tout à l'heure j'disais à Kiyo
....

(Sonia, s'ensuivit 30min de blanc)
Repost 0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 20:37

J'ai vraiment du mal à savoir comment avancer dans ce blog mais là, puisqu'il est 4h38 du matin, que j'ai pas sommeil, que mon petit Masaya s'est endormi dans mon lit comme un gros chat (et puis c'est pas pour la place qu'il m'a laissée au final XDDD) et que je suis d'humeur philosophique, parlons mes amis.

De Tokyo, de ces gens, de moi qui me suit fourrée là dedans Dieu seul sait pourquoi. Et pourtant non je sais bien même si des fois je me dis que c'est vraiment pas rien, que ces français qui pignent de vouloir vivre au Japon alors qu'ils en seraient incapable, qu'ils font d'ailleurs pas l'effort. Qui me disent que j'ai de la chance alors que, même si j'ai eu des coups de bols, même si je suis pas la plus mal lotie, même si j'ai des parents géniaux qui me soutiennent et me laissent voler de mes propres ailes tant que je les extorque pas comme un vieux parasite, on peut pas appeler ça de la chance. Je me lance pas de fleurs mais j'ai toujours eu du mal à prendre les devant des choses. C'est pas un problème d'ambition mais c'est que j'ai du mal à m'imposer à prendre des initiatives. Mais même si c'est parti d'un rêve j'ai réussi à le faire et vous imaginez pas comme la pratique à rien à voir avec la théorie. Passer des coups de fils en anglais, en japonais, alors que quelques mois avant appeller quelqu'un d'inconnu en français me demandais plusieurs jours de combat psychologique avec moi-même, aller questionner les gens sur son chemin alors qu'on a de grande chance de devoir les faire répéter 50 fois alors que même dans Paris je mets 3h à me décider, aprendre à se repérer dans une ville qu'on a jamais vu dans une langue qu'on parle mal, travailler 14h par jour... Et seule. Au début j'étais accompagnée si on peut dire mais par quelqu'un... dont j'ai même pas envie de parler tellement j'ai peur de m'enflammer.
Je me surprend moi-même d'avoir fait déjà tout ça parce que d'habitude j'ai vraiment que de la gueule mais j'ai pas franchement de courage. J'ai l'air sans peur et sans reproche alors qu'en fait j'ai les chocottes de trucs basiques. Mais ça a quand même pas du tout été facile.

Mais marre de tout ça, 20 ans seulement mais tant pis, je veux parler japonais, je veux connaître ce pays, je veux pouvoir être fière de moi. Alors quoi qu'il arrive j'abandonnerais pas même si je dois retourner bosser 14h par jour pour des clopinettes.

Au mois de Janvier ça a été dur... Parce que j'étais revenue au point de départ, atrocement seule dans ce pays qui fonctionne vraiment pas comme le notre. "Rencontre des gens" qu'on me disait.... Putain si vous saviez ce que c'est de rencontrer des gens ici, même les japonais crèvent de solitude, même avec plein de contacts dans son téléphone, combien peut-on rencontrer régulièrement ? En France les gens discutent facilement entre eux, un petit évènement nous oriente et on discute. Au Japon, dans le métro, dans le train, dans la rue, dans les café, soit vous connaissez déjà des gens soit vous êtes seuls et vous y resterez. Le conducteur peut vous faire un virage de malade, là où tout le monde en France se regarderait outrés ou amusés, ici on garde la tête baissée.
Une fois dans le train, minuit et demi, rentrant vers Kawasaki après une dure journée, un jeune garçon pleure à mes côtés. Il parcoure le répertoir de son téléphone et, ce n'est vraiment pas un asociale que j'ai là, son répertoire est looooooong, mais combien de fois l'a t'il passé pendant ce temps, s'arrêtant parfois sur un nom en hésitant, puis continuant son exploration, pour après un long moment, envoyer un mail de 2 lignes, le voir sourire et soupirer de soulagement.

Combien de scènes telles que celle là m'ont serré le coeur, combien de gens ivres mort, parfois très jeunes, combien de salariés en costume de 25 à 50 ans s'écroulant de sommeil dans le train, les yeux rouges. Et mes collègues qui se tuent à la tâche, pour que j'apprenne au fur et à mesure que ce travail, ils l'execrent, qu'ils ne veulent qu'une chose, c'est s'occuper de leur famille, jouer avec leurs enfants, les voir grandir, certains veulent d'un voyage à Hawaii ou devenir magicien à Las Vegas, certains veulent brûler leur jeunesse avec des amis, des filles et de l'alcool... Mais il peuvent à peine nourrir cette famille qui vit sans eux, ils ne pourront jamais se payer Hawaii, n'ont pas le temps de toucher à leur copine plus d'une fois par semaine. Mais ils sourient et rient sans cesse, une plainte de temps en temps mais au final, c'est pas grave rions.
Nous en France même lorsque tout va bien on cherche toujours les sujets graves ou une raison de se plaindre.
Au Japon même quand tout va mal on l'ignore et on ferme les yeux dessus en souriant.
En France on cherche à attirer l'attention en étant à plaindre.
Au Japon on cherche à attirer l'attention en aspirant l'envie.
On a tellement de choses à apprendre les uns des autres.

A Yoshii-san qui sait donner le sourire à n'importe qui.
A Imada-san qui nous montre avec émotion les photos de son petit bout de 3 mois.
A Oo-san qui rêve d'une copine, de faire des enfants et d'aller à Hawaii avec des yeux plein d'espoir alors qu'il traîne ici depuis 1ans et demi avec un boss qui lui fait la misère.
A Tetsu qui rêve de tout sauf ça.
A Sakae-san qui crève d'envie de s'enfuir.

Et puis il y a Yuki.
Je le comprend pas, personne le comprend. Il est doué, intelligent, une mémoire infaillible. Son visage est le plus souvent impassible mais au sourire facile. Il est pas vraiment timide, il parle pas beaucoup mais choisi bien ses mots. Et il est toujours là si besoin. Il se tue à la tâche plus que quiconque même le chef. Et garde la forme même après une semaine de combien... plus de 100h parfois, de 8h du matin à 5h de... l'autre matin, et puis le lundi aussi tant qu'à faire. Mais carbure à 2, 3, 4, 5 expresso par jours. Et des fois quand il n'y a pratiquement plus que moi et lui, on voit ses yeux gonflés et rouges, un baillement, sa main passer sur son visage, s'assoir et avoir du mal à se lever. Et me fixer droit dans les yeux comme les japonais ne le font jamais. Et se tourner vers moi avec un grand sourire dès qu'il entend mon rire. Parce que tout le monde trouve sa force exemplaire, et lui dit de persévérer alors que moi elle me fait peur. Que quand à minuit et demi je me tire et qu'il est toujours là, seul, que je me met à lui crier dessus pour qu'il se repose, qu'il rie, qu'il me remercie mais qu'il n'en fasse rien.
Et pourtant il aime la vie Yuki, il aime faire la fête, il aime boire il aime les filles. Et c'est lui qui propose de sortir le dimanche soir quand les autres répondent qu'ils sont fatigués.
Ces choses là qui font que en deux mois, plus que Tetsu le canon de service, c'est Yuki et ses grands yeux à rayon X qui a attiré mon attention. Il m'a toujours échappé mais il me manque....

Ils me manquent tous.

J'ai rencontré un autre spécimen de gens qui sont plein de passions, plein de rêves et qui se plongent à fond dans le boulot. Celui là c'est Tarô, un ami de Sonia. On a passé une nuit de folie furieuse tout les trois (non pas comme ça non plus enfin XD) à coup de Vodka Malabar. Tarô il passe des nuits au bureau, il y sacrifie ses week end et tout ça pour dire qu'il le déteste à fond...
Ces gens me dépassent, c'est vraiment mon énigme à résoudre ici mais,
Cette nuit avec Sonia et lui m'a rappelé que comme je l'ai souvent dit, j'ai un don pour rencontrer des gens géniaux.

Et même si le temps passe j'ai encore du temps pour en rencontrer d'autres.

Et puis il y a MUCC que j'ai revu pour la 3ème fois et sa voix qui me transperce le coeur.

Et puis il y a Masaya mais lui, c'est une autre histoire pour un autre article...


゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,

この大空を包んだ粉雪よ
À la neige qui a enveloppé ce ciel,
さぁ降り積もれ降り積もれこの心に
Allez, tombe et tombe et recouvre mon cœur
白くDe blanc
白くDe blanc


(Yasashii Kioku -Tatsurô, MUCC)


Repost 0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 12:49
Désolée je sers vraiment à rien, j'ai trop trop la flemme d'écrire sur mon blog en ce moment XD pourtant il s'est passé et se passe plein de choses mais du coup quand je suis devant mon PC bah j'ai la flemme XD. D'autant plus que la liste de chose à raconter s'agrandit sans arrêt. Déjà vous savez le voisin mignon là, Masaya ? Bah je sors avec et il est complètement jeté.

...

(non désolée je viens de voir une pub à la con et ça m'a complètement perturbée)

Oui et aussi je traînasse avec Sonia qui était à la base une amie d'une amie et qui a débarqué à Tokyo et on fout le bordel à toute heure à Shinjuku c'est trop la folie. Et j'ai tourné dans une espèce de copie de power rangers en tant que française en détresse \(^0^)/

Donc voilà on va dire que ça va super bien mais je sais vraiment pas comment rattraper mon blog ! Avec tout le mois de décembre et tout mais my god je sais plus quoi faire frappez-moi~

Attendez, vous savez même pas qu'au final, je suis amoureuse de Yuki !!!
Eh merde voilà c'est fait XD

Enfin mon Dieu c'est un pays de fou. Vous avez pas idée.


Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 15:56
Bon j'en ai marre de ressasser les souvenirs lointain je crois qu'après ça je vais reclasser mes articles selon leur chronologie et ça sera très bien.
Oui parce qu'il s'est passé certaines choses quand même depuis que Flora et Julien sont partis et que je suis seule dans ma petite chambre à dormir sans cesse.... enfin bref XD quoi que vous fassier au Japon il se passe toujours des trucs marrants.

Par exemple j'ai utilisé tout mon temps à fouiner dans Tokyo à la recherche de cadeau pour à peu près tout le monde, paske j'aime bien les cadeaux.
Et sachez que les japonais on inventé un magasin magnifique appelé "Condomania" XD et ce titre est assez évocateur n'est-ce pas ? Bah comme l'indique son nom, ils vendent... des capotes. Mais pas n'importe quoi, 'fin y'a des capotes normales mais y'a aussi des choses assez incongrues comme une capote en forme de pikachu par exemple (Sharylaine à eu l'honneur de le recevoir XD), et autre trucs assez dingues genre des zizi qui baignent dans du formol et qui... grossissent avec le temps (le rêve de tout japonais), et tout trucs inventables à base de zizi, de seins et de capotes XD. Mais bon c'est pas un sexshop non plus, c'est bon enfant.
On a visité un sexshop avec Flora je crois qu'on aura atteint un high level en matière de fou-rires :
Auriez-vous pensé à créer un vibro en forme de cocombre ? Moi oui. Mais je l'aurais pas fait.

Enfin bref avec tout (enfin en fait pas tous XD) ces cadeaux en mains : direction la poste ! Et là j'arrive "c'est pour cette contenance", elle me file une boite, je la remplie. Puis après : "C'est par bateau ou par avion ?" "Par bateau :D"
....*échange avec la supérieure*... "bah non en fait parce que vous avez mis une lettre dedans, alors c'est forcément par avion".... Mais te rend tu compte de la connassité de cette règle jeune fille ? O___O pourquoi je paierais le double pour un bout de papier avec écrit "ne pas mettre dans la bouche" dessus hein ?
Bah d'façon pas le choix XD

Mais maintenant j'achète les colis AVANT et je dissimule soigneusement la lettre dedans et ils font pas d'histoire quand je dis "BATEAU". Quel manque de logique des fois... Je sais pas tout est a peu près logique au Japon mais des fois tu te retrouve face à des trucs.... tu sais pas...

Et le pire truc illogique, je dirais même illogiquISSIME, ce fut dans un magazin de lingerie. Faut savoir que pour moi, être une fille est une galère constante au niveau comportemental et habillement. Parce que moi la dentelle et les 15cm de rembourage ça m'éclate pas, les petits rubans qui dégouline de partout non plus, et foutre 30 euros dans un soutif qui disparaîtra forcément sous peu parce que j'ai la poisse du soutif (yen a FORCEMENT un qui disparaît connement, illogiquement, malencontreusement, ou par magie quand j'arrive a dépasser péniblement le nombre de 2 ou 3 soutifs XD). Mais là, je risque une entrée dans ce lieu de toutes les déception et OH que vois-je ? Mais qu'il est joli ! Mais qu'il est peu cher !! Ohoh, c'est un 70 B, je crois qu'on y est mais j'ai changé au moins 15 fois de taille cette année, où en suis-je a présent ? Essayons-le !
Je monte et là je vois un écriteau "Pas d'essayage en dessous de 1500yens... Le mien fait 1050... BOH ! Vont pas faire chier, y'a pas un chat ! Alors je demande (en général faut demander pour essayer, surtout pour la lingerie), alors elle check le mien et fait "OOOOOOOOOOOOOH toutes mes condoléances, vous n'avez le droit de l'essayer que si il coûte 1500yens !"
... C'est qu'ils considèrent qu'on s'en fout qu'il nous arrive au genoux si il a coûté moins de 10 euros ou quoi ? "Mais euh... Je fais comment moi alors ?" "baaaaaaah vous connaissez pas votre taille ?" "Pas vraiment, j'ai changé récemment" (perdre 6 kilos après le régime Mamie ça a des effets secondaires) "Ah... bah on va vous mesurer alors, entrez dans la cabine"

MAIS VOUS ETES CONNE ???? Genre on peut pas squatter la cabine pour un soutif parce que trop peu cher, par contre on peut la squatter pour RIEN DU TOUT, pour qu'elle nous mesure les miches... WTF ? PENSEZ VOUS MADEMOISELLE ?

Alors au lieu de l'insulter, j'obtempère, elle me mesure, je sors et là, le clou du spectacle :
"Celui-ci est un peu petit, vous faites du 75 D environ"

....

Ah oui.
Et donc la drogue vous avez commencé quand ?

J'ai jamais fait plus que du C, et depuis j'ai vachement maigris et le C en question est plus proche du sol que de mes nichons NE SAIT ELLE PAS MESURER ? Là vous vous dites "mais c'est peut être les tailles japonaises !" mais pas du tout, j'en ai acheté un aujourd'hui même, un B, j'ai testé le C est supra grand XD

Ils sont fous ces japonais.

(Si vous vous demandez si parler de mes nichons sur mon blog me gène : non je m'en tape complètement XD)


Et sinon mon déménagement a apporté quelques nouvelles habitudes diverses et variées, et son lot de choses plaisantes ou saugrenues.
En plaisant il y a le vendeur de fromage du Lumine, un mec charmant qui se sent emporté d'un élan de sourires magnifique quand je passe, et si je fait genre je regarde le fromage "Ooooh superbe du Brie à 20 euros les cent grammes, on va se régaler !", il me fait subitement goûter tout ce qui lui passe sous la main. Marrions nous. Ca serait le comble de la mondialisation : une française mariée à un japonais vendeur de fromage. Magnifique.

En saugrenu il y a à quelques mètre de la sortie du Seiyu (un grand super marché), un passage piéton qui passe devant une sortie de garage souterrain. Alors il y a ici un papy-policier qui s'occupe de contrôler le passage - parce que les crèpes c'est bien mais c'est mieux avec de la pâte - et ce type là, quand tu passes, il te remercie.
....
C'est clair que moi aussi si on passait sur mon passage piéton je me sentirais plus de joie.
Puis pas juste "Arigatô" hein, c'est "ARIGATO GOZAIMASHITAAAAA" et parfois même "revenez une autre fois" XDDD
Donc là vous vous dites, c'est surement parce qu'il est employé par le super marché, et j'ai envie de vous dire "surement" mais n'empêche que ça me fait trop rire xD

Ah et aussi j'ai eu une expérience de toute beauté : Je m'apprétait à aller je sais plus où, donc je traînais sur le quai de la Chuô line comme d'hab, quand soudain t'a coup, deux japonaises se dirigent vers moi "Heeeeeeeeeeey saluuuut tu viens d'ooooooù ? Coooool ! Nous venions simplement te souhaiter la bonne année !!" "Ah euuuuh merci XD" puis elles me couvrent de questions sur ma vie et tout, puis subitement : "oui ce soir il y a une soirée à l'église pour fêter la bonne année, nous allons tous recevoir la bénédiction de Dieu !" (OH MAY GAAAD des témoins de Jéhova, même ici, NOUS SOMMES PERDUS !) je me disais bien que ça cachait quelque chose XD "Euuuh non merci je crois pas en Dieu" "Mais enfin pas besoin ! Nous voulons juste passer ce moment ensemble, le but n'est pas du tout de vous convertir !" "Euuuh uais, mais ça m'intéresse pas trop" (sous-entendu : j'ai mieux à faire comme regarder un épisode du Dr House où draguer mon voisin)
"Mais ne vous inquiétez pas nous vous demandons juste 20 minutes pour vous présenter notre église, pas de vous convertir !! Et vous savez nous avons un français qui est venu il y a quelques années de cela, il ne croyait pas en Dieu et il aimait le sexe, l'alcool et le rock (Oui moi aussi et alors ? XD) et il devait aller à l'armée après mais il ne voulait pas et blablablablabla" enfin bref, à la fin, il s'est converti. MAIS SUPER XD
Puis sur ce est arrivée une de leur comparses, très jeunes. Elles me disent "elle parle bien mieux français que nous !"
"Bonjour j'ai vécut un an en France :D", elle avait à peine un accent et le parlait à merveille j'étais sur le cul O_O je connais pas un japonais qui en un an a atteint ce niveau là.... Enfin si Yuta mais il compte pas XD
Enfin voilà après une minute de conversation innocente elle m'a fait le même speach que les autres "Nan mais je crois pas en Dieu" "Mais pas besoin ! C'est juste pour recevoir ensemble la bénédiction de Dieu, vous vous sentirez mieux"
.....

MAIS MA POULE ! Pourquoi je voudrait être bénie par un mec en lequel je crois pas ? Tu veux être bénie par Homer Simpson ? Nan ? Bah voilà XD "Et puis vous vous êtes catholique à la base, mais nous c'est différent, notre église est très sobre et on ne croit qu'en ce qui est écrit dans la Bible"... é_è mais tu crois que je crois en la Bible mais pas en Dieu ? XDD
Ils sont pénibles ces gens là parce que leur problème c'est que j'ai un peu pitié : comment ils veulent avoir la crédibilité et le respect si ils sont pas logiques ? Je sais pas, ils parlent à une non-croyante ils pourraient dire "Venons partager ensemble nos différents points de vue et notre spiritualité", mais non "Tu crois pas en dieu mais tu va etre trop contente parce que tu sera bénie par dieu, et de toute façon on veut pas te convertir mais tu verras, dans 2 semaine tu viendra prier avec nous parce que grâce à Dieu t'aura trouvé un travail et la vie éternelle". Et encore ça, ça peut aller, le pire c'est ceux qui se pointait chez moi à Nantes et qui me faisait "MAIS SI ! Dieu existe ! Car dans la Bible épisode 3 verset 9 de Jean Jaques il est écrit "Dieu est omnipotent !".... Chérie tu te fais du mal. Essaie de prouver l'existence de Dieu par la Bible on va aller loin. Mais le pire c'est que je vous demande pas de preuve : je veux juste que vous me laissiez dormir quoi.
Enfin elles ont commencé à s'enflammer, parce que ça faisait 4 trains que je laissais passer et le 5ème arrivait. Et là ça a donné un truc genre "MAIS AINSI ON VOUS PARDONNERA VOS PECHES ET VOUS ACCEDEREZ A LA VIE ETERNELLE !!", et en montant dans le train je leur ai dit "Merci c'est gentil, mais moi je m'en fout de la vie éternelle, c'est maintenant la vie et c'est le plus important" et elles ont rien trouvé d'autre que "Ah bon... dommage... bonne journée !" XD


A venir je parlerais sûrement du coiffeur et de mes voisins ! Je comptais vous faire un dessin de tout le monde mais là encore je peux pas, cette fois c'est la tablette graphique qui marche plus... SUPER !

゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,。☆゚・:,。゚・:,。★゚・:,。゚・:,

手の冷たい人は、心が温かい

Qui a les mains froides a le coeur chaud.

(proverbe japonais)
Repost 0

Présentation

  • : Hakanai Ageha
  • Hakanai Ageha
  • : Journal de bord de mes voyages au Japon. J'y ai vécu à Tokyo de septembre 2009 à septembre 2010 et y suis à nouveau depuis avril 2013, à Osaka cette fois.
  • Contact

Recherche